Jean-Guy Frenette

Jean-Guy Frenette

URL du site internet: http://www.resopdg.com Courriel: Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

Jeudi, 29 Septembre 2016 11:45

Selon une étude de Deloitte, les PDG d'entreprise canadiens ont une trop forte aversion au risque

Si l'économie canadienne ne croit plus vite, c'est parce que les PDG  d'entreprise ne sont pas assez courageux! C'est ce qu'avance Deloitte dans son  rapport intituléL'avenir appartient aux plus audacieux – Le Canada a besoin de plus de courage.

Selon ce rapport, avoir du courage en affaires se traduirait par plusieurs comportements dont  prendre des risques calculés et oser faire les choses autrement pour remettre en question le statu quo.

Au Canada, 9 PDG d'entreprise sur 10 ne seraient pas à la hauteur

Le courage et le leadership du PDG, c'est justement ce qui permet à une entreprise de se développer et de croitre.

 L' aversion pour le risque des PDG d'entreprise canadiens n'a pas que des conséquences négatives sur les organisations qu'ils dirigent, elle en a également sur l'ensemble de la société. Pour preuve, ces quelques données qui ressortent de l'étude :

> R&D. 67% des entreprises courageuses ont l'intention d'accroître leurs investissements en recherche & développement (R&D) ; de leur côté, seulement 22% des entreprises craintives entendent faire davantage de R&D.

> Innovation. 49% des entreprises courageuses ont mis sur le marché un nombre important de nouveaux produits ou services; ce qui ne concerne que 23% des entreprises craintives.

Les entreprises qui font preuve de courage en affaires sont donc les véritables moteurs de l'économie. La majorité des PDG d'entreprise canadiens ont une trop grande aversion au risque et manquent ainsi de leadership.

Le problème identifié par l’étude est que les PDG d'entreprise ont tendance à surestimer leurs capacités et leur état d’ouverture au changement et à l’innovation pour faire les choses différemment et remettre en question le statu quo.

Le courage organisationnel  consiste souvent à accorder une plus grande valeur aux objectifs organisationnels non financiers et à modifier la culture de l’organisation pour créer un climat ou les employés vont comprendre la mission de l’organisation et se mobiliser en modifiant leurs attitudes et comportements pour y contribuer.

Les PDG doivent ne pas avoir peur d’investir en innovation et changer la culture organisationnelle pour acquérir, cultiver et  mobiliser le courage en jouant le rôle du modèle à suivre de leader de courage et navigateur en chef.

Carburer au futur en se mettant en avant-plan pour assurer l’exécution de la stratégie ne peut pas être délégué.  C'est un devoir que se doit d'avoir en tête tout PDG d'entreprise digne de ce nom qui veut assumer son leadership et créer le contexte organisationnel pour mousser la créativité et l’innovation.

Mardi, 21 Juin 2016 11:14

les 3 solutions

Comme PDG ou membre d’une équipe de direction, vous êtes à la recherche de solutions de gestion pour assurer l’exécution de vos plans stratégiques. RésoPDG offre une approche ciblée afin de vous aider.

Ces services  visent à faciliter l’innovation organisationnelle dans les domaines suivants :

  • La stratégie et la culture d’excellence
  • La saine gestion : un modèle d’innovation
  • La gestion stratégique du capital humain
  • L’organisation idéale : un système intégré de design organisationnel

Un bref document d’information sur RésoPDG et son expertise professionnelle est disponible On peut en discuter lors d’une brève rencontre sans aucune autre obligation. Si l’un des thèmes plus haut vous intéresse, vous pourriez obtenir sans frais  une  brochure d’information sur demande.

Si vous êtes un PDG, vous pourriez  adhérer à un groupe privé de comité aviseur  virtuel pour PDG sur LinkedIn. Juste me confirmer votre intérêt et votre adresse courriel pour recevoir votre invitation personnalisée.

Le réseau des PDG

Jeudi, 31 Mars 2016 14:08

la saine gestion un modèle d innovation organisationnelleLe modèle de Saine Gestion est un outil exceptionnel d’innovation organisationnelle pour le PDG qui veut un autodiagnostic complet de la gestion de son organisation. La Saine Gestion est mesurable car elle est une question de faits.

Développé depuis une vingtaine d’année, cette approche matricielle va permettre au PDG d’analyser les cinq fonctions de gestion de son organisation et de façon systématique vérifier leur conformité aux six principes fondamentaux de la Saine Gestion. Le rapport diagnostique qui en découlera sera pour le PDG et son équipe de direction, un guide leur permettant d’assurer la viabilité économique et l’accomplissement de la mission de leur organisation.

Le modèle scientifique de Management de la Saine Gestion s’articule autour des deux axes suivants :

  • Processus de gestion regroupant les cinq fonctions de gestion
  • Respect des six principes fondamentaux de Saine Gestion dans chacun des actes administratifs

Le modèle de Saine Gestion peut-être visualisé sur la base matricielle suivante :

  • Cinq fonctions de gestion = PLANIFICATION-ORGANISATION-DIRECTION-CONTRÔLE-COORDINATION
  • Six principes de Saine Gestion = TRANSPARENCE-CONTINUITÉ-EFFICIENCE-ÉQUILIBRE-ÉQUITÉ-ABNÉGATION

L’analyse de chacune des cinq fonctions de gestion (PODCC) va valider leur conformité respective aux six principes de Saine Gestion. On aura alors 41 occasions de vérifier les faits qui permettent à l’organisation d’assurer sa viabilité et sa pérennité à long terme.

Mardi, 15 Mars 2016 14:05

Le PDG qui veut exercer un leadership innovateur pour assurer l’exécution de ses plans stratégiques doit intégrer son rôle d’architecte de la culture organisationnelle. Celle-ci doit devenir tangible pour baliser le chemin à suivre pour guider l’atteinte des résultats de sa stratégie d’affaires.

Le PDG doit s’assurer que la vision et la mission de l’entreprise vont s’appuyer sur les valeurs qui vont encadrer sa stratégie et la culture organisationnelle pour atteindre les résultats attendus. La stratégie sera alors efficace car la culture sera l’architecture invisible qui supportera son exécution.

Afin de s’assurer que la culture ne mangera pas la stratégie comme déjeuner (selon la phrase célèbre du guru du Management, Peter Drucker), il faut réaliser que celle-ci est en partie invisible comme le bas d’un iceberg.

Si on veut vraiment avoir une culture d’excellence qui supporte la stratégie, il faut identifier ce qu’elle est réellement et identifier ce qu’on voudrait y changer. Il y a une méthodologie de diagnostic de la culture qui se prête bien à cette tâche. C’est celle de Cameron & Quinn, deux auteurs reconnus qui ont publié ‘Diagnosing and Changing Organizational Culture’, qui permet de distinguer deux dimensions majeures et quatre types de culture basée sur des valeurs concurrentes. Le modèle est basé sur 39 indicateurs d’efficacité organisationnelle. On peut effectuer en ligne (www.oaci-online.com) le diagnostic qui permettra à la direction de tracer le chemin à suivre pour effectuer les changements désirables. Les dimensions retenues et les 4 types sont les suivants :

Chaque type de culture a son orientation et sa théorie d’efficacité :

CLAN = Collaboration Développement humain et participation
HIÉRARCHIE =Contrôle Contrôle et efficacité des processus
ADHOCRATIE = Créativité Innovation, vision et nouvelles ressources
MARCHÉ = Compétitivité Compétition agressive et orientation client

Le diagnostic permettra d’identifier la situation actuelle et la situation désirée pour le futur et ainsi faciliter l’exécution des plans stratégiques en transformant la culture.

C’est la responsabilité du PDG et de son équipe de direction de transformer la culture, créer le chemin du succès et d’y aligner les talents de l’organisation pour assurer l’exécution de sa stratégie.

Mardi, 01 Décembre 2015 12:43

L’organisation idéale, c’est une solution de gestion innovante qui permet d’utiliser le design organisationnel comme fondation pour assurer l’implantation de la stratégie de l’organisation. En effet, un bon design organisationnel amène une meilleure performance financière, la satisfaction des clients et l’engagement des employés.

L’organisation idéale est un système intégré de management comportant des principes et des méthodes pour établir des structures organisationnelles efficaces. Ce système couvre trois aires d’intervention inter reliées : la structure organisationnelle (1. Responsabilités des rôles et autorité; 2. Alignement vertical; 3. Relations inter-fonctions), les processus organisationnels (4. Pratiques de gestion et LEADERSHIP;5. Systèmes de rémunération) et systèmes de gestion du travail (6. Gestion des talents; 7. Potentiel des individus).

Ce système de gestion a été développé durant plusieurs décennies et ses principes reposent sur des bases scientifiques validées. C’est le seul système utilisant une approche intégrée pour la gestion des talents, le design organisationnel et le leadership managérial.

La stratégie doit tenir compte de la culture pour être exécutée. L’innovation doit être présente pour optimiser les rôles d’exécution. C’est le gros bon sens que le PDG doive assurer l’intégration des valeurs organisationnelles pour aligner la structure pour supporter l’exécution de sa stratégie.

Mardi, 01 Décembre 2015 11:38

creativite et innovationL'innovation organisationnelle est un élément clef du leadership pour assurer l'exécution de la stratégie de l'organisation. Il y a plusieurs pratiques de gestion qui sont critiques pour assurer la performance du capital humain. Dans chaque secteur, la place pour innover est sans limite. Il suffit d'y penser et d'être cohérent avec la vision et les valeurs de l'organisation. 

Les sept secteurs les plus prometteurs sont les suivants:

  1. Recrutement et sélection des talents créatifs
  2. Organisation du travail systématisée
  3. Intégration et rétention
  4. Reconnaissance et récompenses pour l'engagement mobilisateur
  5. Formation et développement continu des compétences
  6. Communication et feed-back bidirectionnel
  7. Culture innovatrice et climat de travail productif

La gestion de l'innovation organisationnelle est une stratégie gagnante pour progresser sur le chemin du succès. Ce n'est pas de la magie, c'est du management pour leaders.

Lundi, 30 Novembre 2015 11:37

innovation et culture organisationnelle

À titre de conseiller expert en innovation organisationnelle et membre du réseau des conseillers en technologie et innovation (RCTi) de l'ADRIQ, j'ai eu récemment l'occasion de faire une présentation au rendez-vous de l'innovation de l'est de Montréal sur l'innovation et le capital humain.

J'ai démontré que la culture organisationnelle est un produit du leadership. Peter Drucker, le guru du Management, disait que la culture mange la stratégie pour déjeuner. La culture est la face cachée de l'iceberg. Il n'y a pas de recette miracle pour la modifier. Il faut identifier les changements nécessaires pour exécuter la stratégie.

J'ai accès à la technologie pour identifer votre culture actuelle et les changements désirés. Si cela vous intéresse d'améliorer votre performance en changeant votre culture, je vous offre de faire l'exercice avec votre équipe de direction.Juste me le demander au Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. et je vous ferai une proposition qui ne se refusera pas.

Mercredi, 02 Octobre 2013 10:45

Comme PDG, vous êtes sûrement à l'affût de nouvelles idées qui pourraient accroître la productivité de votre organisation, vous donnant ainsi un avantage compétitif substantiel sur vos concurrents. Il existe un aspect de l'organisation qui fait rarement l'objet d'examen, mais où se cachent des coûts d'exploitation importants : Votre structure organisationnelle.

Mercredi, 02 Octobre 2013 10:43

creativite et innovationMon partenaire InnovExcel et son président-fondateur, Normand Michaud, vient de publier un livre de ses réflexions sur un thème critique pour les PDG des PME québécoises : De la créativité à l'innovation. Comment fait-on pour innover dans un contexte de concurrence mondiale ?

Une étude de IBM publiée en 2012 place la créativité au sommet des qualités recherchées chez le leader du futur. Le livre expose des conditions essentielles à l'innovation et particulièrement identifie les trois piliers d'une organisation innovante : les individus créatifs, le contexte de travail et le leadership nécessaire pour soutenir le développement de l'innovation. Comme PDG, comme vous le devinez bien, vous êtes la clef du succès de toute démarche dans cette voie de la création du climat nécessaire à la créativité et au développement de la culture d'innovation dans votre entreprise.

Selon le dernier index mondial de l'innovation, le Canada est maintenant au 11e rang et le forum économique mondial qui a rendu public récemment son indice mondial sur la compétitivité nous indique que le canada est au 14e rang et recule sérieusement en matière d'innovation en affaires. Comme PDG, vous ne serez pas surpris d'apprendre que l'innovation devient toujours plus critique pour déterminer la capacité d'un pays à assurer sa prospérité future. À vous de jouer et d'innover dans votre PME.

Vous êtes ici: Blogue